Surprise Me!

Serge Federbusch "Le syndrome de Paris est comme le syndrome de Stockholm : une forme de connivence"

2017-04-27 1,446 Dailymotion

Serge Federbusch analyse les scores très élevés d'Emmanuel Macron - et les scores très mauvais de Marine Le Pen - à Paris. Il y a bien sûr, selon lui, le vote des CSP++ qui espèrent encore tirer leur épingle du jeu de la mondialisation joint à celui des logements dits sociaux - en fait clientélistes - mais il y a aussi une peur panique après les attentats qui s'apparente à une démission.

Avant que la droite puisse reprendre la capitale, il va passer beaucoup de temps, d'autant qu'en appelant à voter Macron au 2e tour, la droite - qui n'a même pas le sens tactique d'un Mélenchon - favorise la dynamique En Marche ! aux législatives.